Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

LES DEVOIRS - EDITION BILINGUE

Code EAN13: 9782251802299

Auteur : CICERON/MERCIER

Éditeur : BELLES LETTRES


   Disponible
Résumé :

Dans le traité Des devoirs, adressé à son fils à la fin de l'année 44 avant J-C, Cicéron adapte et poursuit l'ouvre consacrée par le philosophe stoïcien Panétius (IIe siècle avant J-C) à la question du "devoir", c'est-à-dire de l'action appropriée (officium en latin). Il s'agit, en fait, de déterminer les formes que revêt l'action morale, qui, parfaite chez le sage, ne laisse cependant pas d'être conforme à la droite raison chez l'aspirant à la sagesse.
Or c'est bien un tel aspirant que se propose de guider Cicéron, qui, sans rejeter, certes, l'idéal stoïcien, s'intéresse bien davantage à la réalité concrète du "progressant", qui est au sage ce qu'est déjà l'esquisse au tableau achevé. Le premier livre explore le concept d'honestum (l'honnête, critère de l'action morale), qui se distingue du kalon grec qui lui a initialement servi de modèle en donnant à l'éthique la priorité sur l'esthétique.
L'honnête se décline suivant quatre vertus cardinales, dont la principale est la justice, et qui portent toutes la marque du convenable, c'est-à-dire de leur conformité avec la droite raison, capable de s'ajuster tant à la nature humaine en général qu'aux circonstances et aux spécificités de chaque individu en particulier. Ensuite, au livre II, Cicéron examine le concept d'utile, qu'il confronte enfin, dans le livre III, avec l'honnête.
Il y défend alors énergiquement la thèse selon laquelle on ne doit jamais tenir pour utile ce qui n'est pas honnête, car c'est en vérité l'honnête seul qui, tout bien considéré, est véritablement utile. Cicéron (106-43 avant J-C) a composé ce traité, que l'on peut considérer comme son testament philosophique, au moment où il entreprenait son dernier combat pour la République romaine contre les ambitions tyranniques de Marc Antoine, qui recueillait alors l'héritage de César, assassiné quelques mois plus tôt.
Le traité Des devoirs est ainsi la dernière ouvre philosophique de Cicéron, et son ultime publication en dehors des discours Philippiques dirigés contre l'ancien lieutenant de César. Très rapidement, le traité Des devoirs s'est imposé comme un classique pour les païens (Pline l'Ancien) comme pour les chrétiens (Ambroise de Milan) ; son succès s'est poursuivi durant le Moyen-Age (Moralium dogma philosophorum), à la Renaissance (Erasme) et jusqu'à l'époque moderne, quand Montesquieu, au XVIIIe siècle, abandonnait l'idée de composer à son tour un traité capable de rivaliser avec celui de Cicéron, et que le roi de Prusse, Frédéric II, l'ami des philosophes, ne croyait pas non plus qu'on pût jamais rien composer de meilleur en morale.
  • ean
    9782251802299
  • Auteur
  • Éditeur
    BELLES LETTRES
  • Genre
    Littérature antique & médiévale
  • Date de parution
    18/03/2014
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    365 g
  • Hauteur
    178 mm
  • Largeur
    108 mm
  • Épaisseur
    31 mm
Aucune actualité liée