vendredi 2 decembre : Rencontre avec Nicolas Millet - 02/12/2022

Aller sur la liste des Actualités

Rencontre avec

Nicolas Millet 

A l'occasion de la parution aux éditions Harpo& de

 reprendre, haleine 

 

« reprendre, haleine ─ poème de suspens et de reprise(s) : poème d’un souffle, coupé dans l’existence, qui dans l’écriture se reprend, ou du moins : tente de se reprendre. 

Le texte tout entier tient dans un tel mouvement, qu’on pourrait dire haleté-haletant : interrompu de blancs qui ne rompent pourtant pas le fil tenu, même si ténu, du discours : ce sont autant de pauses ménagées pour le lecteur/l’auteur, autant de conditions rythmiques de la lecture ─ avant de reprendre.

C’est le temps de la reprise, de la reprise du chant. Car seul le chant reprend : on ne “se reprend pas”, comme on dit, jamais, c’est impossible. Mais on peut reprendre ce qui, déposé dans les langues fait motif (…) et repriser avec – l’étoffe élimée des choses, et ce fragile limon de soi. »

 

« Au seuil de reprendre, haleine se trouve une citation de quatre vers de G. M
Hopkins
que j’ai traduits, extraits d’un de ses six sonnets qu’on dit “terribles”. Il ne les nomme pas ainsi. Car de ce
Désespoir il s’agit justement de ne pas faire festin. Même « au plus las je peux bien pleurer : je ne peux plus. Je peux ; / Peux quelque chose, espérer, faire le vœu du jour à venir, ne pas choisir de n’être pas. »
Il fallait poursuivre la lecture précise de ce poète à l’écriture si singulière et en tout point moderne. Ce n’était possible qu’à le traduire. A le traduire encore et encore, et notamment, surtout sur le vif : à même l’écriture de son journal, dont n’ont été publiés jusqu’ici que de maigres extraits. Nous aimerions aussi parler de cette traversée en cours qui n’est pas sans rapport avec ce qui se continue de reprendre, haleine dans l’interrogation du dire possible ─ poétique ─ de l’entrelacs du soi et du monde au raz des choses survenant.»

 

Nicolas Millet est professeur de philosophie, en 2021 il créé les éditions Atmen. Il traduit depuis l'anglais, notamment Dickinson (Là où chevauchait l’oiseau, Atmen), Hopkins (en travail). Reprendre, haleine est sa première publication aux éditions Harpo&.