Actualités

Rencontre avec Claudia Palazzolo

à l'occasion de la parution de

Retour(s) sur Palermo Palermo une pièce de PINA BAUSCH : détourner le folklore, construire le présent

En compagnie de l'éditeur François-Marie Deyrolle

Laurent Jenny pour Le Désir de voir

& Daniel Payot pour Retours d'échos

"Dans ses essais sur l'art de la fiction, Stevenson notait que "le don de la lecture, ainsi que je l'ai appelé, n'est pas trés courant ni généralement trés bien compris. Il s'agit bien avant tout d'un grand talent intellectuel - d'une grâce, devrais-je dire - par lequel un homme arrive à comprendre qu'il n'a pas toujours raison, et que les autres, dont il différe, n'ont pas nécessairement tort". Les livres n'existent qu'à moitié lorsqu'ils sont fermés, seule la lecture les éveille et les fait vivre, l'oeil qui suit les lignes écrit le livre au fur et à mesure : c'est le grand oeuvre de tout une vie

Du 17/09/2021 au 24/09/2021

Vendredi 17 septembre 2021 à 20h rencontre avec Catherine Perret à l'occasion de la parution de "Le tacite, l'humain", Anthroplogie politique de Fernand Deligny.

Vendredi 24 septembre 2021 à 20h rencontre avec Albert Dichy autour de Jean Genet à l'occasion de la parution de "Les valises de Jean Genet" et du volume Romans et poémes en Bibliothéque de la pléiade des oeuvres de Genet.

 

 

 

 

Découvrez le programme du Festival de musique contemporaine
Mercredi 29 Septembre
Jeudi 30 Septembre
Vendredi 1er Octobre
Salle Ockeghem à Tours

Les Moissons d'Atmusica 2021

Le philosophe Jean-Luc Nancy est mort le 24 août. Il s'est éteint à l'âge de 81 ans.

"La pensée est une mise à nu et la nudité est inachevable : elle n’est pas un état, elle est un mouvement incessant pour se porter à l’extrémité à laquelle n’atteint que ce qui se dérobe encore en atteignant l’extrémité. Mais le dénudement touche aussi au dénuement : aujourd’hui, la pensée doit répondre d’une détresse du monde et d’un souci de l’histoire qui défient toutes nos philosophies, nos religions, nos représentations."

La pensée dérobée, Galilée, 2001.

 

crédit photographique : éditions Diaphanes

 

 

 

A cette pléthore de livres - qu’on appelle bizarrement la rentrée littéraire - publiés, sans jamais le moindre embarras, ni la moindre exigence, (à quelques exceptions près), c’est d’abord qu’il sont commodes et faciles à reconnaitre, on les imagine aisément, comme s’ils tenaient à une simple différence de goûts ou d’opinions, « on nous annonce les plus beaux sujets qui soient »,   « à lire absolument », « on n’en sort pas indemne », lui opposer un « c’est l’heure de se taire » ou encore cette phrase de Bergson : On n’est jamais tenu de faire un livre.

Rencontre en plein air en l’aimable accueil de la compagnie José Cano Lopez

(Il est vivement conseillé de réserver au 0247663552 ou au 0247283939)

       A l’occasion de la parution de

Jours d’Amérique (1978-2011). Editions du Seuil

&  Café Néon et autres îles (Chemins grecs). Editions Arléa 

& La Reprise et l’Eveil (Essai sur l’œuvre de Jean-Marc Cerino). Macula